CatWoman – Métiers du sexe

C’est suite à l’implication bénévole d’une femme ayant déjà œuvrée dans l’industrie du sexe, qu’en 1994 IRIS Estrie a identifié les travailleuses du sexe comme population prioritaire pour la prévention du VIH/sida et des autres ITSS. IRIS Estrie voulait ainsi ajuster ses interventions pour tenir compte des changements au sein des populations infectées par le VIH. La situation des femmes, particulièrement les travailleuses du sexe, était jugée préoccupante par les intervenant.e.s de l’époque.

Ces femmes sont trop souvent perçues comme des vecteurs de transmission des ITSS. En plus de travailler dans un contexte de criminalité, elles font l’objet de réprobations juridiques, morales et sociales qui peuvent avoir des répercussions importantes sur leur santé sexuelle et sur leur santé en générale.

C’est en suivant son mandat de prévention du VIH/sida et des autres ITSS, et avec l’aide d’une équipe de bénévoles qu’IRIS Estrie a initié, en 1995, des activités visant à documenter le phénomène du travail du sexe en Estrie. C’est ainsi que le volet CatWoman a vu le jour. Au tout début des années 2000, l’organisme s’est vu octroyer une subvention afin de permettre le transfert d’expertise de CatWoman dans dix régions du Québec, assurant ainsi des services d’aide et de soutien auprès des travailleurs et travailleuses du sexe de la province. Depuis le début du volet, l’industrie du sexe a grandement changé, mais CatWoman a toujours sa pertinence aujourd’hui. Ce sont des centaines de femmes de l’industrie du sexe qui ont été sensibilisées à une santé sexuelle saine ou qui ont reçu de l’aide de CatWoman depuis sa création.

Objectifs

Prévenir la transmission du VIH/sida, des ITSS et des hépatites, auprès des travailleurs et
travailleuses du sexe de la région de l’Estrie.

  • Créer des liens avec la clientèle, soit les travailleurs et les travailleuses du sexe;
  • Favoriser les comportements sécuritaires | sexuels et/ou de consommations;
  • Améliorer l’accès aux condoms;
  • Promouvoir les compétences personnelles et l’estime de soi;
  • Encourager la prise en charge de leur santé et les accompagner dans cette démarche;
  • Faciliter l’accès au dépistage des ITSS, dans un contexte de non-jugement.
  • Sensibiliser les tenanciers d’établissements (bars, agences, salons de massage, etc.) sur leurs rôles face à la prévention des ITSS;
  • Diminuer les barrières face aux ressources d’aide;
  • Informer la clientèle sur les risques liés aux VIH/sida et aux ITSS;
  • Informer les travailleurs et les travailleuses du sexe sur les comportements liés au sécurisexe.

Services offerts

  • Distribution de condoms et de matériels de consommation stériles et sécuritaires gratuits;
  • Le GrRrR une minirevue pour les travailleuses du sexe;
  • De l’information sur le travail du sexe (TDS), la santé sexuelle, les lois qui entourent le TDS et plus encore;
  • Un accès facile aux services de dépistage du VIH/sida et des autres ITSS. En plus de l’accès à la vaccination des hépatites A et B et du VPH, et ce en collaboration avec les infirmières du SIDEP des ITSS – Estrie (Service intégré de dépistage et de prévention);
  • Intervention de proximité (directement dans les milieux | bars de danseuses, rue, agences d’escortes, salons de massages érotiques, certains organismes communautaires et plus encore);
  • Accompagnement en lien avec les besoins des TDS;
  • Écoute, soutien et référencement;
  • Formation Parapluie rouge ou pour démystifier les métiers du sexe, disponible pour les professionnel.le.s;
  • Et plus encore.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à communiquer avec Charlene, l’intervenante CatWoman par courriel au catwoman@irisestrie.org ou au 819 823-6704 | poste 221.