La plupart du temps, les ITSS ne présentent pas de symptôme. Toutefois, les symptômes d’ITSS les plus fréquemment rencontrés, sont des brûlures lorsque que l’on urine, des pertes anormales de liquide ou des douleurs aux organes génitaux.

Le moyen le plus efficace pour savoir si on est porteur d’une ITSS, est de passer un test de dépistage. Pour savoir comment obtenir un rendez-vous de dépistage, référez-vous à l’onglet à cet effet.

Modes

de transmissions

– Relations sexuelles non protégées (orales, vaginales, anales)
– Partage de matériel d’injection souillé
– Tatouage et piercing
– Contact sang à sang
– Accouchement et allaitement

Liquides

corporels à risques

– Sang et menstruations
– Sperme et liquide pré-éjaculatoire
– Sécrétions vaginales
– Lait maternel

Chlamydia et Gonorrhée

  • Ce sont deux infections distinctes, mais elles ont beaucoup de points en commun.
  • Symptômes : brûlures, écoulements blanchâtres ou jaunâtres et douleurs lors de relations sexuelles.
  • Ce sont les deux ITSS les plus courantes, surtout chez les jeunes de 15 à 24 ans.
  • Elles se traitent à l’aide d’antibiotiques.

Syphilis

  • La syphilis était pratiquement disparue au Canada, il y a de cela quelques années. Cependant, elle est en forte hausse depuis 2015.
  • Phase primaire, apparition d’un chancre (apparence d’une brûlure de cigarette). Il peut passer inaperçu, si le chancre se situe à l’intérieur du vagin ou de l’anus. Ce n’est pas douloureux et c’est par ce chancre que le liquide contagieux est sécrété.
  • Phase secondaire, dans certains cas, on peut avoir des symptômes qui s’apparentent à la grippe.
  • Phase latente, peut durer jusqu’à 30 ans. La bactérie est dans le système, sans toutefois s’activer.
  • Phase tertiaire, Peut endommager le cœur et le cerveau et dans de rare cas, causer la mort.
  • Heureusement, la syphilis se traite à l’aide d’antibiotiques. Il suffit de passer un test de dépistage!

L’herpès

  • L’herpès génital s’apparente beaucoup à l’herpès buccal qui lui, est beaucoup plus connu (feu sauvage). Il est important de noter que l’herpès buccal et génital peuvent se transmettre d’une région à l’autre.
  • Les symptômes sont: cloques d’eau, douleur en urinant, picotement, etc.
  • Aucun traitement n’est encore disponible. Cependant, des médications permettent d’atténuer les symptômes, en diminuant l’intensité et la fréquence des crises.

VPH (virus du papillome humain)

  • C’est une ITSS très présente dans la population.
  • Contrairement à ce que l’on pense généralement, le VPH touche aussi les hommes.
  • Les femmes sont généralement vaccinées lors du secondaire. Le vaccin est aussi disponible pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes.
  • Les symptômes sont des verrues génitales (condylome), sans douleur, qui peuvent sortir dans les régions infectées telle que la vulve et l’anus. Brûler les condylomes, n’élimine pas le virus.
  • Il n’y a aucun traitement. Cependant, 80% des personnes l’éliminent naturellement. Les 20% restants deviennent porteurs chroniques.
  • Enfin, on peut être infecté au VPH sans avoir de condylomes!

Morpion

  • Ressemblent à des mini crabes qui s’accrochent au poils pubiens. Puisqu’ils sont microscopiques, raser la zone infectée ne règle pas le problème.
  • Il sont souvent appelés poux du pubis.
  • On peut ressentir une irritation de la peau, des démangeaisons intenses ou apercevoir des particules noires dans les sous-vêtements.
  • Le traitement consiste à appliquer un shampoing prévu à cet effet et celui-ci peut être acheté en vente libre, en pharmacie.
  • Laver les objets contaminés est aussi recommandé, car les morpions ont tendance à s’incruster dans les tissus, tels que les vêtements et les draps.

Gale

  • Démangeaison intense surtout en soirée et après le bain.
  • C’est un parasite qui pond ses œufs entre les couches de peau, ce qui provoque les démangeaisons.
  • Comme pour les morpions, appliquer un shampoing vendu à la pharmacie réglera le problème. Il est aussi recommandé de laver les objets qui auraient été en contact avec la peau de la personne infectée.